Laurent Berger souhaite que le gouvernement ouvre le dialogue avec toutes les forces de la société

dimanche 6 janvier 2019
par  Jean-Michel LERICHE
popularité : 19%

Interrogé sur la crise des gilets jaunes et notamment les heurts à l’occasion de l’acte VIII, Laurent Berger condamne toute forme de violence et appelle au respect des institutions républicaines. Il estime qu’il y a "une forme de totalitarisme" dans le mouvement des gilets jaunes, et qu’aujourd’hui on a à faire à un groupe de personnes qui veut renverser la démocratie (et non résoudre des problèmes sociaux).
...
Il fait remarquer au passage que "quand les syndicats rassemblent 50 000 personnes en France, on dit que c’est un échec".

De l’avis de Laurent Berger, le gouvernement n’a aucun intérêt à jouer l’affrontement stérile, mais selon lui, cette crise est la conséquence du processus de gouvernement à l’œuvre depuis 18 mois.
...
" Là nous sommes dans une impasse, on a un mouvement violent dont je condamne les violences et le gouvernement considère qu’il va trouver les solutions tout seul. Ça ne marche pas. "

En savoir plus : Lire France Inter ; Voir video